Anniversaire AERO 2015

Mis à jour : avr. 22

L'association AERO a organisé pour son dixième anniversaire un symposium sur le thème : Naissance : Contraintes mécaniques


      L’Association d’Etude et de Recherche en Ostéopathie a dix ans.

     Pour fêter cet anniversaire, nous avons le plaisir de vous convier à partager sur :    ‘Naissance: Contraintes mécaniques’.


      Dix années d'enseignement et de recherche ont permis d'affirmer notre réflexion sur les principes qui guident notre enseignement depuis le début.

       Mais il est toujours bon de confronter ses propres idées à celles d'autres praticiens.

      C'est pourquoi, avant que de vous proposer notre vision: vérifier puis libérer l’interligne et la circulation de l’information sur l’axe vertical, nous avons fait appel à des conférenciers de renom qui ne manqueront pas de nous éclairer sur le sujet de ce jour.

       Un temps d'échanges est prévu après chaque présentation.

        Malgré d'éventuelles divergences de vue, je souhaite que l'esprit reste convivial et festif, comme de coutume à AERO.

Dr François LONGUET:


L’accouchement peut être le 1e traumatisme pour le bébé.

Il peut perturber le fonctionnement des structures crâniennes et en perturber le développement.

L’accouchement nécessite le passage de 3 obstacles :

Le col qui, fermé pendant la grossesse va se dilater pendant le travail.

Le bassin osseux représentant une contrainte fixe qui nécessitera 1’adaptation constante des différentes parties du fœtus au contenant.

Le périnée dont la traversée constitue l’expulsion.

L’accouchement présente 3 phases : l’engagement, la descente dans le détroit moyen du petit bassin avec la rotation de la tête fœtale et le dégagement final de la tête fœtale.

Difficile il peut nécessiter parfois l’emploi de spatules, de ventouse ou de forceps qui vont influer sur la mobilité des jonctions des os du crâne du bébé et occasionner parfois des troubles fonctionnels immédiats ou ultérieurs.

De manière à passer par les voies génitales naturelles, plusieurs facteurs ont influencé l’accommodation de la tête fœtale au bassin maternel : l’orientation de la tête fœtale, sa flexion, l’asynclitisme et les déformations plastiques.

La tête fœtale va devoir s’adapter en permanence au bassin maternel pour pouvoir progresser et enfin s’extraire définitivement.

Des contraintes naturelles vont donc heureusement déformer le crane du bébé lors de sa naissance de manière à s’adapter au mieux au bassin de sa maman.

Cette déformation naturelle du crane du bébé disparaît généralement en 48 H et ne nécessite aucun traitement.

En revanche, certaines déformations persiste de façon pathologique comme dans la plagiocéphalie et nécessite alors une prise en charge adaptée.


AERO :

Naissance : Contraintes mécaniques

Les contraintes mécaniques chez le bébé

Elles se résument à trois niveaux essentiels :

- La poutre crânienne

- L’acromio claviculaire

- La coxo fémorale

Le bébé est une boule d’énergie, il a tout dans sa tète.

Le neurocrâne est le lieu du développement neurologique, le splanchnocrane celui des entrées énergétiques .

La poutre crânienne (ethmoïde- sphénoïde – basi occiput) servant d’interface entre les deux : c’est elle que l’on va libérer par l’intermédiaire du maxillaire. Elle est le point de départ de l’axe vertical qui permet le passage de l’information.

C’est cet axe qui nous servira de fil rouge plus tard.

Nous nous intéresserons ensuite aux acromio claviculaires et aux coxo fémorales dont les contraintes risquent de perturber les complexes cervico scapulaire et ilio lombo sacré.

La consultation précoce permettra de contrôler puis de libérer éventuellement les restrictions causales, laissant la nature faire son travail.

Le but est de faire l’essentiel la première fois (notion d’uniciste).


Dr. Christophe ELLEAU:


Préalable (puisqu’en maternité, dans la chambre de la maman) : évincer les visiteurs éventuels, garder mère et père maximum.

Faire que chacun soit posé, notamment la maman (épaules et tête dans l’oreiller) et le bébé sur un plan souple (oreiller fait l’affaire) .

Démarrer soit par prise en berceau (tout le bassin dans les 2 mains avec doigts atteignant les côtes inférieures) soit 1 main sacrum, l’autre au vertex soit en suspension main céphalique en minerve, main caudale accueillant le bassin soit en suspension main céphalique en miverve, main caudale accueillant toute la cage thoracique et le bassin en appui sur le ventre .

Puis écoute pure (être particulièrement attentif à la compression), sans aucune intention, sans aucun préjugé Suivre intuitivement, laisser les mains se déplacer sans réfléchir. Absolument rien de prévisible.

Tout ce qui est purement « orthopédique » est ultra rapide. Arrivent ensuite ou pas les conflits émotionnels ou mentaux, phase potentiellement longue Fin : MRP partout et notamment dans la verticale .

La maman perçoit en général … même le MRP.

Terminer la consultation par faire écouter l’aisance du positionnement du bébé pour l’allaitement .

Conseils de portage et explications sur les symptômes permettant de dire s’il faut et quand, une autre séance.


Dr Philippe MAHE:

Proposition d'observation et de traitement.

Après avoir vécu au mieux 9 mois , au pire 6 mois de vie intra utérine, le bb doit vivre la dernière épreuve avant sa vie à l'air libre : la naissance.

Quelqu'un soit le mode, c'est l'acte final de ce parcours initiatique vers la vie.

Quel est l'impact de ce dernier coup de patte du Grand Architecte sous les mains de L'osteopathe s'occupant du bébé de 0 à 3 mois ?




S'abonner à notre newsletter

Aero osteo. Création Gère ton Web

  • White Facebook Icon

Association d'Etude et de Recherche en Ostéopathie